Notre mental / ego est programmé et neurologiquement câblé pour sélectionner et interpréter les preuves soutenant le fait que "je vais bien et tout est OK" et qu'il n'y a rien qui cloche avec moi, rien que je doive changer, même lorsqu'il y a la preuve qui prouve le contraire. Différents mécanismes : conscients, inconscients, sociaux dirigeront notre attention pour que nous ignorions les comportements négatifs que nous causons dans notre vie et pour au contraire, souligner ce que nous pensons être positif ou acceptable afin d'augmenter notre optimisme et réduire notre anxiété lorsque nous faisons face à des problèmes ou des challenges.

Durant le processus où nous grandissons, allant de l'enfance à l'adultat, nous développons des capacités d'adaptation et nous allons étiqueter les personnes, les endroits ou objets dans l'environnement qui sont acceptables ou non-acceptables dans nos systèmes de croyance. Les défenses de l'ego sont similaires aux programmes de racket mental qui sont généralement utilisés comme des mécanismes de survie pour réduire l'anxiété, les peurs et obsessions dans notre vie de tous les jours qui sont liés à l'addiction à la pensée ou le besoin de contrôle de l'environnement. Lorsque nous sommes addicts à nos pensées, nous avons perdu l'équilibre avec nos ressentis et capacités sensorielles qui nous permettent d'être pleinement présent dans le moment et d'être dans un mode réceptif pour mieux discerner l'environnement et les énergies présentes.

Nous travaillons dur pour maintenir la croyance que "je suis OK" et qu'il n'y a rien qui cloche avec moi, même quand nous faisons face à des schémas négatifs répétés et que nous nous sentons malheureux dans la vie. L'autojustification basé sur des programmes mentaux et sociaux d'acceptation de comportements nocifs et négatifs, est profondément ancré en chacun de nous afin que nous nous sentions mieux. Pour faire face à ce monde, nos schémas mentaux vont facilement nous pousser à prêter attention à l'information dans l'environnement qui soutient ce que nous pensons ou croyons déjà. Le biais de confirmation est le moyen pour nous garder dans le confort à propos de notre vision du monde, même si cela ne fonctionne pas bien pour nous et c'est la façon dont nous résistons au changement, ou résistons au besoin d'évolution spirituelle et émotionnelle.

 

Autojustification

Malheureusement, nous sommes souvent confus par ce que nous percevons incorrectement à travers notre propre besoin d'être okay par l'autojustification. Nous formulons ces distorsions comme étant des Mécanismes de Défense de l'Ego car nous n'avons pas appris comment libérer l'esprit à travers l'utilisation d'outils de l'ego négatif pour travailler sur l'introspection. En apprenant à libérer notre esprit et nous aimer nous-même inconditionnellement, nous savons que nous sommes okay sans avoir besoin de se justifier. Lorsque nous sommes libre de notre propre besoin d'autojustification, (en augmentant notre acceptation de nous et amour de nous-même peu importe où nous en sommes dans notre vie), alors nous n'avons plus besoin de justifier les autres ou se justifier soi-même. Nous sommes libérés et capable d'aimer les autres inconditionnellement peu importe ce qu'ils choisissent de faire à cet instant. C'est ce que cela est en cet instant. Nous n'avons aucun contrôle sur les autres ni sur ce que les autres peuvent penser d'eux. La qualité de notre pensée façonne nos systèmes de croyance et attitudes, et sont le résultat de mémoires de vie accumulées et du filtre de la personnalité qui forme la perception, le jugement, les biais et les aptitudes. Notre cerveau déforme couramment une évaluation correcte de la réalité afin d'augmenter notre Estime de nous ou mécanisme d'adaptation / survie à travers l'inconfort par l'autojustification. L'Esprit de l'Humilité réduit notre besoin d'autojustification et nous permet d'admettre et d'apprendre de nos erreurs ou comportements de l'ego négatif. L'humilité est la clé pour nous aider à dépasser beaucoup de ces déformations de la pensée qui évoluent en des mécanismes de l'ego. Durant des moments de stress, de surménage, ou de menace, nous faisons souvent recours à une forme de pensée simpliste, appelé la pensée primaire.

 

Pensée de Survie Primaire

Quand la pensée primaire est répétitive et non-résolue, nous accumulons des facteurs en nous qui font que nous pourrons penser à croire ces mensonges à propos de nous-mêmes. Quand nous sommes sur-stressés ou submergés, nous pouvons retourner aux peurs "racines" ou couches primitives. C'est seulement quand nous sommes arrivés à un niveau de confiance que nous sommes en sécurité dans ce monde, en sécurité dans notre relation à notre Esprit Divin, que nous pouvons pleinement nettoyer les peurs racines et éliminer la pensée primaire. Quand nous ne nous sentons pas en sécurité, nous retournons à la racine de nos peurs de survie, qui déclenchent des défenses de l'ego en des pensées. C'est pour cela que développer sa relation à soi et développer sa pratique spirituelle pour se connecter profondément à notre puissance supérieure est le pratique la plus importante que nous pouvons avoir. C'est de cette façon que nous disciplinons l'ego et que la force est développée dans la fondation de son centre intérieure. Pour évaluer justement la réalité et les circonstances, il est important de réexaminer la situation en utilisant une analyse juste, valide et réfléchie qui nous permet d'affronter les situations auxquelles nous faisons face. Nous pouvons mixer une synthèse d'analyse avec nos Perceptions Sensorielles Supérieures pour augmenter sa capacité d'évaluation et pour comprendre ce qui est.

 

Racket Mental

Discutons davantage à propos des mécanismes de défense de l’ego qui bloquent nos Perceptions Sensorielles Supérieures et la capacité à retourner dans des états de neutralité et de centrage. Les Mécanismes de Défense de l’Ego : Ces schémas de pensée sont des distorsions que nous appelons “mécanismes de défense de l’ego”. Ces mécanismes nous aident à éviter d’accepter les preuves qui remettent en question notre image de nous-même en tant que bonne personne et quelqu’un qui a de la valeur ou qui remet en question les stéréotypes ou croyances auxquels nous nous sommes identifiés depuis longtemps. Nous avons une série d’expériences de vie qui s’accumulent et qui nous mènent à former les systèmes de croyance à propos de la nature de la réalité et la façon dont notre monde fonctionne. Durant le processus où nous grandissons, allant de l'enfance à l'adultat, nous développons des capacités d'adaptation et nous allons étiqueter les personnes, les endroits ou objets dans l'environnement qui sont acceptables ou non-acceptables dans nos systèmes de croyance. Les défenses de l'ego sont similaires aux programmes de racket mental qui sont généralement utilisés comme des mécanismes de survie pour réduire l'anxiété, les peurs et obsessions dans notre vie de tous les jours qui sont liés à l'addiction à la pensée ou le besoin de contrôle de l'environnement. Lorsque nous sommes addicts à nos pensées, nous avons perdu l'équilibre avec nos ressentis et capacités sensorielles qui nous permettent d'être pleinement présent dans le moment et d'être dans un mode réceptif pour mieux discerner l'environnement et les énergies présentes. Notre objectif dans la maîtrise de nous-même est de trouver l’équilibre entre nos pensées et nos ressentis, pour que nous sachions reconnaître les déformations présentes dans notre pensée, qui bloquent les Perceptions Sensorielles Supérieures.

 

Déclencheurs Mentaux

Lorsque nous identifions ces types de Déclencheurs Mentaux qui nous mène à des schémas de pensée déformés; en remarquant notre niveau de tension, d’anxiété ou de frustration, nous pouvons retrouver l’équilibre en nous-même en trouvant un moyen de libérer le stress. Nous pouvons immédiatement changer la tension en reconcentrant notre esprit par la respiration, ou nous reconcentrer dans le moment présent, dans la conscience de nos ressentis sensoriels. En se reconcentrant au moment où nous ressentons la tension ou le stress, cela empêche de s’adonner à des réactions impulsives comme vomir des mots négatifs ou exprimer un comportement de colère. Lorsque nous exprimons un comportement de colère de façon impulsive, cela n’est en général pas une situation agréable ou positive pour nous-même ou les autres autour de nous. Lorsque nous avons permis à la colère de rendre impulsif, cela veut dire que nous avons incarné cet état de colère, ce qui n’est pas sain pour qui que ce soit. Cela occasionne de gros dégâts au niveau émotionnel chez une personne et dans la création de relations basées sur la confiance. Dans la plupart des situations sociales, il est préférable de reconnaître la colère et apprendre à observer cette colère quand elle monte en nous sans permettre à l’état de colère de nous submerger et de prendre le contrôle du corps, de l’esprit et des émotions. Il est possible d’observer et ressentir la colère et de nous reconcentrer immédiatement, pour refuser à la colère de devenir votre identité en tant que personne.

 

Contrôle des Impulsions par la Reconcentration

En apprenant à rediriger ses pensées, nous empêchons aux états émotionnels qui nous submergent de déclencher des comportements impulsifs et des réactions de colère. En développant un fort contrôle sur ses impulsions, nous apprenons une forme de discipline de l’ego par la patience. Si nous prêtons attention à ce qui se passe en nous et que nous n’aimons pas ce que nous ressentons, nous pouvons mieux en apprendre les raisons en se mettant dans le mode observateur. En tant que Témoin Compatissant, nous n’avons aucun jugement sur nos pensées ou ressentis, nous n’avons aucun jugement sur ce que nous observons à l’extérieur, nous n’observons que les pensées et ressentis en nous-même et les autres. Quand nous pouvons pleinement observer à travers le Témoin Compatissant, nous devenons plus neutre et centré. Ensuite, nous pouvons trouver immédiatement un soulagement de notre anxiété, peurs et autres déformations de la pensée. Ce processus est clé pour changer les mécanismes de défense de l’ego, la tendance à être addict à ses pensées, et pour libérer l’anxiété ou la peur de ressentir une profondeur ou douleur émotionnelle. En utilisant continuellement des mécanismes de défense de l’ego pour éviter de faire face à la source de ce qui a causé l’anxiété ou la peur profondément ancrée (qui est une douleur ou trauma non-résolu) nous ne faisons que perpétuer le tourbillon mental qui utilise le déni de la vérité afin d’éviter de ressentir la douleur ou l’inconfort. Le déni de la vérité est la graine de tous les Mécanismes de Défense de l’Ego.

  • Biais de Confirmation : est la forte tendance humaine à déformer ou éviter la preuve ou les faits qui sont contraires à nos croyances acceptables et chercher toute sorte de preuves qui soutiennent notre façon de voir les choses.

  • Le Déni : Ériger une barrière et se battre contre un stimuli provoquant de l’anxiété en déclarant que cela n’existe pas. Refuser de percevoir les aspects les plus désagréables de la réalité extérieure.

  • Refoulement par Déplacement : Extraire tout comportement impulsif sur une cible moins menaçante. L’esprit redirige les émotions douloureuses et difficiles d’un objet “dangereux” à un objet “sécurisé”. Quand nous sommes impulsifs avec les autres de cette façon, nous les traitons comme un punching ball pour nos émotions douloureuses.

  • Intellectualisation : éviter les émotions inacceptables ou la profondeur de l’intimité en se concentrant sur les aspects intellectuels. Se concentrer sur les composantes intellectuelles de la situation pour s’éloigner des émotions provoquant de l’anxiété associées à ces situations.

  • Projection : déplacer des impulsions inacceptables en vous sur quelqu’un d’autre. Attribuer aux autres vos propres pensées ou émotions indésirables. Parfois si quelqu’un nous met dans l’inconfort, nous allons les blâmer pour notre inconfort.

  • Rationalisation : fournir une raison rationnelle ou logique pour faire des excuses qui sont opposées à la réelle raison. Construire une justification logique pour une décision qui est arrivé à l’origine par un différent processus mental ou logique.

  • Formation Réactionnelle : prendre la croyance opposée car la vraie croyance cause de l’anxiété ou de l’inconfort.

  • Régression : retourner à une étape antérieure de développement en faisant face à des impulsions inacceptables ou douleur émotionnelle.

  • Suppression : pousser les pensées dans l’inconscient en mettant en place des murs et empêcher les pensées douloureuses ou dangereuses de rentrer dans le conscient.

  • Sublimation : s’adonner à des impulsions inacceptables et des comportements destructeurs (tels que les addictions) d’une façon qui soit acceptable socialement.

  • Humour Sarcastique : se concentrer sur le côté comique de la situation pour libérer la tension négative. Parfois le sarcasme est utilisé pour apparaître comme étant de l’humour alors que ça rabaisse une personne.

  • Séparation : c’est un mécanisme de défense de l’ego très commun. Il peut être défini comme la division ou la polarisation des croyances, actions, objets ou personnes comme étant bonne et mauvaise en donnant une étiquette de positif ou négatif à travers notre biais de confirmation.

Être Ok et savoir que les choses sont Ok autour de vous est le commencement pour retourner à l’état neutre du Point Observateur. Quand nous retournons à “tout est ok, je suis ok”, cela correspond à une personne qui est détendue et ne ressent pas la peur ni l’anxiété. Apprendre comment libérer l’esprit de la pensée primaire en apprenant comment retourner à la neutralité et à l’observateur compatissant, est la clé directe à l’expansion continuelle de conscience et pour arriver à la liberté mentale et émotionnelle. Pratiquer les Lignes Directrices de la Maîtrise des Relations dans notre vie de tous les jours est très utile comme guide pour démanteler les mécanismes de défense de l’ego.

 

Séparation

La Séparation est un Mécanisme de Défense de l’Ego très commun. Il peut être défini par la division ou la polarisation des croyances, actions, objets ou personnes dans les cases “bon” ou “mauvais” en se concentrant sur leurs attributs positifs ou négatifs que nous percevons sélectivement. La séparation diffuse l’anxiété qui provient de notre incapacité à comprendre les nuances et complexités d’une situation donnée en simplifiant et schématisant la situation et en la rendant plus facile à y penser. Cela renforce aussi notre sentiment d’identité comme bon et vertueux en diabolisant tous ceux qui ne partagent pas nos mêmes opinions et valeurs. Un tel cloisonnement des opposés nous laisse avec un tableau déformé de la réalité une une gamme limitée de pensées et émotions, cela affecte aussi notre capacité d’attirer et maintenir des relations, pas seulement car c’est pénible et inconvenant, mais aussi car cela peut se retourner facilement, avec des amis et amoureuse/x qu’on pense de bonne vertu à un moment et ensuite étant perçu comme une mauvaise personne (et ainsi de suite).

La séparation survient aussi dans des groupes, où les membres du groupe sont perçus comme ayant des attributs pour la plupart positifs tandis que les membres d’autres groupes sont vus comme ayant des attributs pour la plupart négatifs - un phénomène qui contribue aux attitudes de la xénophobie.

 

Développer l'Estime de Soi

L’estime de soi est officiellement “la disposition qu’a une personne à être compétente pour faire face aux difficultés basiques de la vie et de se sentir digne d’être heureux”, et tandis que les autres (parents, enseignants, amis) peuvent nourrir et soutenir l’estime d’un individu, l’estime de soi dépend de pratiques qui sont générées intérieurement. Être responsable et prendre soin de soi est une façon de développer l’estime de soi.

Dans le cadre du travail de Nathan Branden, il y a 6 pilliers pour générer et développer l’estime de soi :

  • Vivre consciemment : la pratique de la conscience de ce que nous faisons pendant que nous le faisons, ex : pratique de la pleine conscience.

  • Acceptation de soi : la pratique de la gentillesse envers soi et se respecter.

  • Responsabilité personnelle : la pratique d’avoir l’autorité de ses actions et avoir la capacité d’être le cause et les effets que nous désirons.

  • Affirmation de soi : la pratique d’assouvissement de ses besoin et ses intérêts avec respect et les exprimer de manière appropriée.

  • Vivre avec un but : la pratique d’avoir des objectifs et d’établir des plans d’action pour les atteindre.

  • Intégrité personnelle : la pratique du maintien de l’alignement entre ses comportements et ses convictions.

Branden distingue son approche de l’estime de soi, de celle des autres par l’intégration de la confiance et de la valeur dans sa définition d’estime de soi, et par le fait qu’il souligne l’importance des pratiques générées intérieurement pour l’amélioration et la maintenance de l’estime de soi dans la vie de tous les jours.

 

Auteur : Lisa Renee, energeticsynthesis.com