Encore une fois, ce qui m’amène à écrire cet article, est un mélange de mon propre vécu et de ce que je peux observer dans ma pratique de thérapeute. Il n’est donc aucunement question d’une vérité universelle que je détiendrais mais bien de mes propres expériences que je vous expose au cas où cela pourrait en aider certains dans leur processus d’évolution.

Mon vécu

Durant de nombreuses années, comme beaucoup d’entre vous, je me suis retrouvée dans une souffrance et un désespoir profonds à regarder l’état du monde et surtout dans une incompréhension totale de la raison de ma place ici. Je me sentais comme catapultée dans cette horrible réalité avec un profond sentiment d’isolement. J’en ai passé des nuits à pleurer sur mon sort en implorant de l’aide pour soulager cette peine et ce corps de souffrance qui ne cessait de se manifester ! Mon coeur me semblait être en miettes tellement il était blessé de tous côtés. De fait, quand on arrive dans cette lourde densité, provenant des plans de conscience plus élevés (sans jugement de valeur), notre vraie nature (lumineuse et divine) tend à se manifester et ce, depuis notre plus jeune âge mais subit malheureusement de nombreux revers car ce monde n’est pas encore fait d’amour pur et de bienveillance puisque les comportements de déceptions archontiques y sont légion.

Il m’a fallu déployer un courage énorme, comme nous tous, pour sortir de cet état qui ne produit rien de bon, bien au contraire, pour enfin aborder une phase plus constructive.

L’observation dans ma pratique

Je vois énormément de personnes  en grande souffrance, pour beaucoup très conscients des enjeux de ce monde mais n’ayant aucune capacité de sortir de cet enfermement intérieur créé par cette souffrance d’incarnation. 

Je me suis donc rendue compte en faisant un parallèle avec mon propre vécu que pour pouvoir reprendre sa vie en main et trouver la force de dépasser tous les obstacles mis sur notre route, il était nécessaire de se remettre en accord avec cette incarnation et d’y retrouver un sens réel. Cela a engendré le nettoyage de certaines blessures et surtout les retrouvailles avec la foi profonde.

Programme Victime-Bourreau

Comme nous le savons aujourd’hui, ce programme Victime-Bourreau est impulsé par les forces anti-vie pour éviter que nous puissions retrouver notre force intérieure et nous bloquer dans des énergies de basses fréquences par le consentement à des comportements malsains par la manipulation de notre égo, de notre mental et de nos blessures. Nous vivons donc dans l’impuissance totale et nous subissons notre vie pensant à chaque instant que l’extérieur est nuisible et responsable de notre propre souffrance sans jamais ouvrir les yeux réellement sur notre propre responsabilité dans notre réalité. Dans ce contexte, en ce qui me concernait, je me confortais dans l’idée que je n’avais pas choisi de venir, que  j’y avais été forcée (c’est un peu vrai pour ceux qui ont vécu le processus des réincarnations forcées sur terre à cause de la sorte de chape qui empêchait les âmes quittant leur corps lors du processus de la mort de retourner vers les plans de conscience dont elles provenaient pour pouvoir poursuivre leur processus) et que je ne souhaitais absolument pas y rester. Puis, au fur et à mesure, pendant un moment seulement et comme système de protections pour éviter le pire, j’ai fermé les yeux et je me suis plongée dans ma vie 3D.

Mais cela n’a pas duré car ma petite voix intérieure (mon âme) criait à la libération et à tout le travail nécessaire pour y arriver et je sentais malgré tout, toutes les aides et protections autour de moi pour entreprendre ce grand chantier.

J’ai donc commencé avec les quelques outils que j’avais sous la main (l’observation de soi, la kinésiologie, l’astrologie, etc…) à reprendre ma vie en main et surtout à renouer avec ma responsabilité dans le choix de venir sur terre pour une raison bien précise. Je ne souhaitais plus subir ma vie comme une âme en peine mais redevenir la guerrière de lumière que je suis.

Le contrat d’incarnation

J’ai alors pris l’engagement formel envers moi-même, en passant un petit contrat que j’avais écrit et que je relisais régulièrement, de ne plus jamais être victime mais au contraire de mettre en place tout ce qui était nécessaire pour incarner qui j’étais et ce pour le bien de l’humanité et moi-même, en apportant tous les trésors que j’avais en moi et que je découvrais au fur et à mesure de mon travail intérieur. Ma vie et mon ressenti intérieur ont totalement changé à ce moment-là. Je venais de dépasser ce programme Victime-Bourreau, en tout cas pour ce qui était de mon incarnation !

Les retrouvailles avec ma foi profonde

J’ai au cours de cette période, rencontré un prêtre exorciste. Oui, je sais, vous allez dire que le piège de conscience était gros comme une maison et je suis d’accord avec vous mais j’ai su quelques années plus tard, lors d’une session avec une de nos partenaires (Corrina Rassmussen) que cela faisait partie de ce que j’avais accepté avant de m’incarner pour des raisons qui servaient le plus grand plan ! Cela dit, je garde de cette période uniquement les aspects positifs et je coupe avec tout le reste. Ce qui fait que, grâce à cette rencontre ma foi, alors que depuis petite la religion ne m’attirait pas et que j’avais jeté le bébé et l’eau du bain, a pu s’expanser. J’ai renoué, pas par le travail avec le prêtre mais par tout ce que cela a éveillé en moi comme grandeur d’âme reliée au plan divin, la foi profonde que j’étais là pour quelque chose de plus grand que moi et que j’étais soutenue dans ce sens par tout le plan divin. J’y ai appris à prier, c’est à dire à émettre une intention pure provenant du coeur et de recevoir des réponses à ces prières. Heureusement, quelque chose en moi se fermait directement si je risquais d’être en danger par trop de consentements ou autres à ces forces anti-vie (sataniques) qui avaient créés ce piège que sont les religions. J’ai appris à honorer le féminin en me mettant en opposition avec le prêtre pour tous les enseignements qui tendaient à ramener le principe féminin à l’esclavagisme ou à un objet sexuel ou encore à quelque chose de sale notamment durant les périodes de menstruations. 

Tout cela pour dire, que cela a profondément changé ma relation avec le plan divin et avec ma vision de moi-même. J’ai retrouvé cette force avec laquelle j’étais venue à ma naissance et qui, depuis, ne cesse de se déployer. J’ai totalement conscience aujourd’hui de faire partie du plan divin et d’avoir ma raison d’incarnation à accomplir au mieux pour le bien de tous. C’est cela qui depuis, guide mes pas. Ma foi est sans faille. Le doute n’a plus sa place car même si je ne connais pas le plus grand plan, je sais que je suis guidée en permanence vers ce qui est juste pour moi. 

Cette force éradique complètement certains pièges, certaines souffrances et certaines prisons intérieures. Ce sont des portes d’accès aux forces anti-vie qui se sont fermées depuis que je suis en accord avec mon choix d’incarnation et ma foi intérieure. Et cela, je suis certaine que c’est valable pour tous.

Préalable au travail de nettoyage

C’est donc à mon sens un préalable à tout le travail à suivre car sans cela il me semble que l’on fait un pas en avant et deux en arrière puisque la responsabilité du choix d’être présent ici pour ce que l’on a à y faire, n’est pas réglée. 

Par contre, je pense que pour certains qui auront vécu la période de la Lémurie, une grosse blessure peut subsister qui empêche de renouer le lien avec la foi et nos Vrais Parents Divins. Car à cette période, beaucoup ont ressenti la blessure d’abandon de notre père divin lors de l’anéantissement de toute cette civilisation dans d’affreuses souffrances. Effectivement, il n’y a pu y avoir aucune intervention divine possible à cette époque pour éviter ce désastre ainsi que les horreurs qui y sont reliées et pour ceux qui avaient la foi, cela a pu être vécu comme une trahison et un abandon du divin. Cela demandera donc un petit travail supplémentaire avec l’aide de nos équipes pour amener au point neutre tout ce qui a pu être vécu et ressenti, lié à cette période et qui est la source première de cette blessure de foi actuelle. Un travail de compréhension des enjeux, du réel contexte, de pardon, d’apaisement de la colère et de responsabilité sera nécessaire pour dépasser cette énorme blessure et retrouver la foi que nous avons laissé s’étioler suite à cet événement destructeur et qui a été mis en place et manipuler dans notre conscience par, encore et toujours, ces mêmes forces anti-vie.

Le travail intérieur comme antidote au mal-être pour le retour à GSF

Nous ne le répéterons jamais assez que seul le travail intérieur permettra une libération de tous les liens qui nous maintiennent esclave de ces forces anti-vie par la manipulation de notre égo, notre mental et nos blessures. 

De nombreux outils sont aujourd’hui à notre disposition pour faire ce chemin si nous nous engageons sérieusement sur celui-ci. Si notre coeur et nos intentions sont purs, nous serons particulièrement aidés de nos équipes qui n’attendent que cela. C’est l’accord que nous avons passé avec elles quand nous avons choisi de nous incarner, certains descendraient dans cet enfer sur terre et d’autres resteraient pour les guider quoi qu’il arrive. Entre-temps beaucoup de choses se sont passées sur le plan terrestre et, en majeure partie, orchestrées par ces forces anti-vie mais cela ne change rien à l’engagement de base que nous avons pris avec nos équipes et le champ unifié de venir participer à la libération de cette planète et de tous les règnes qui l’occupent par amour pour notre prochain malgré tout ce que cela nous demanderait comme abnégation et souffrances. 

Rappelons-nous que nous avons cette force intérieure car nous provenons en direct de la Source de toute chose, nous sommes l’incarnation du divin sur terre et rien n’est impossible au divin en pleine manifestation de sa lumière. A nous de retrouver et d’incarner qui nous sommes pour que notre lumière éclaire les zones d’ombres à transmuter sur terre par nos équipes à travers nous.

En espérant que ce partage puisse vous aider à vous reconnecter à l’être divin que vous êtes, en pleine possession de sa force intérieure et en pleine connaissance de sa raison d’incarnation.

Avec tout mon amour et mon soutien à tous sur ce chemin magnifique mais parfois douloureux qu’est l’Ascension.

Joëlle