Il y a une chose assez spéciale à cette période de l’année, ce passage de l'été à l’automne pour arriver à l’hiver. Une leçon qui peut nous apprendre beaucoup sur notre chemin spirituel et de développement personnel, et qui peut nous inviter à suivre le cycle de la nature pour avancer davantage vers l’incarnation de notre Soi Profond - l’Essence de qui nous sommes vraiment au fond en tant qu’Être Humain Divin, Souverain et Libre.

Les journées se raccourcissent et le ciel reste sombre plus longtemps.

Les températures dégringolent et nous laissent avec une brise devenant petit à petit un air froid glaçant.

Le paysage change avec les feuilles des arbres qui arborent une magnifique couleur rouge - dorée et tombent au fil des semaines.

Les feuilles qui se décomposent et la terre humide nous offre un cocktail d’odeurs enivrantes.

Là où l’été nous a invité à profiter des rayons lumineux du soleil, de sa chaleur, de la longueur de ses journées, à être dehors, et à être tourné vers le monde extérieur avec passion ; l’automne et l’hiver nous emmènent naturellement vers plus de calme, de repos, de retour vers soi, d’introspection, de prise de recul et de temps passé à l’intérieur.

Cet article a été écrit par Lisa Renee que je partage car je trouve qu'il détient des clés essentielles pour notre travail intérieur et guérison en tant qu'hommes.

Pendant les temps turbulents de la nuit noire de l’âme planétaire, la culture patriarcale dominante semble être fortement contestée en Occident, par le biais de plusieurs expérimentations sociales de contrôle mental dans les environnements académiques qui sont actuellement mises en œuvre pour capitaliser davantage sur la propagation de la misère humaine. Ainsi, l'ingénierie sociale tente actuellement d'émasculer et de diminuer intentionnellement le pouvoir inhérent au rôle de l'homme dans la société occidentale, comme une action qui semble faire tomber le patriarcat, mais il s'agit en fait d'une erreur totale.

Une vraie masculinité équilibrée et une masculinité authentique sont des expressions saines dont notre culture ascendante a grand besoin. Ces qualités masculines doivent être aimées et appréciées pour soutenir l'exemple corrigé qui est nécessaire pour élever des garçons en bonne santé et en faire des hommes adultes en bonne santé qui ont un fort soi central (core self), sont mûrs sur le plan émotionnel, ont un cœur et une inclinaison spirituelle.

Je ne sais pas si vous pouvez le sentir, mais de mon côté je ressens qu'il y a beaucoup de changements dans l'air, au niveau individuel et collectif. Quand je me suis éveillé au début de mon adolescence à plein de sujets différents incluant les réels agendas derrière les Piliers de la Société, les Multinationales, la Structure du Gouvernement, le Contrôle Mental qui façonne la Culture de la Mort, la Dimension Energétique et Multidimensionnelle de la Réalité, et la Dimension de l'Âme qu'on accède via sa Connexion au Coeur et autres, c'était un domaine qui était très peu abordé et le peu de personnes qui avaient le courage d'en parler, se faisaient passer pour fou. Alors qu'aujourd'hui, même si ces sujets ne sont toujours pas très populaires, on peut voir partout l'explosion du domaine du développement personnel, du bien-être et de la spiritualité partout, ce qui inclut des domaines comme le coaching, les soins énergétiques, le reiki, le channeling, la médiumnité, l'écologie, la permaculture et bien d'autres.

Il y a aussi beaucoup de centres de bien-être qui s'ouvrent partout en France et en Belgique de plus en plus et globalement, j'ai pu remarquer beaucoup de personnes qui s'intéressent à ces sujets maintenant alors que cela n'aurait pas été le cas il y a 10 ans. Il y a un engouement et de nombreuses prises de conscience à ce niveau-là, je pense que beaucoup d'entre nous pouvons le remarquer et c'est une très bonne nouvelle. Cela est la conséquence de toute une série de changements énergétiques, le taux vibratoire collectif qui augmente (voir Résonance de Schuman) qui a pour conséquence que nous entrons dans le 2ème Univers Harmonique (Dimension 4-5-6D de l'âme) qui engendre une reconnexion plus accrue à son coeur et nous sommes passés à une nouvelle ère depuis 2012, comme l'ont prédits de nombreuses prophéties, qui marque le Retour de la Conscience de l'Unité (Krystique / de Krystal / Aligné aux Lois Universelles Naturelles), qui représente avant tout la Vérité, et la possibilité d'être sur une ligne temporelle GSF (God / Sovereign / Free ou Dieu / Souverain Libre) dans laquelle chaque être humain a le potentiel de libérer sa conscience, être connecté à sa propre source divine, être souverain et être libre tout en étant sur son Chemin d'Ascension Organique, qui se résume en l'incarnation dans notre corps physique de nos différentes identités multidimensionnelles (âme, monade et avatar) ou autrement dit incarner le divin / la conscience dans la matière et spiritualiser la matière. L'Ascension n'est pas tellement d'être "téléporté" à un moment donné dans d'autres dimensions que d'incarner notre conscience supérieure dans notre corps physique, donc c'est avant tout un processus d'incarnation, d'ancrage et d'actualisation de ces énergies dans notre mode de vie 3D, ce qui en réalité demande beaucoup de travail personnel.

INTRO : Cet article est un partage de mon expérience avec le véganisme, la maladie et mon chemin de guérison physique. Mon intention avec les articles est de partager ce que j'ai expérimenté, appris, compris et intégré de manière la plus authentique et vraie que possible, au cas où ça pourrait résonner et aider d'autres personnes. Je crois beaucoup dans l'unité de chacune de nos pièces du puzzle et de ce que nous avons appris de nos expériences, car cela permet de se retrouver dans les histoires des autres, se rendre compte que vous n'êtes pas seuls, pas fou et se donner les uns les autres les clés qui nous ont aidé à surmonter des challenges, dans le but de tendre toujours vers la plus haute version de soi-même, en pleine santé, rayonnant, incarnant les valeurs humaines alignées à la Force de Vie, équilibré, étant en paix avec lui-même, les autres et l'Univers et étant connecté à sa propre Source Intérieure, pour être au service des autres et intérêts humains. Je ne suis pas un médecin, ni un naturopathe et je ne me permettrai pas de poser un diagnostic ou de donner des conseils de santé à qui que ce soit, je partage juste mon expérience personnelle. J'aimerais prévenir que ce n'est pas parce que des choses ont fonctionné pour moi que cela fonctionnera forcément pour d'autres car nous sommes tous différents et uniques, avec des besoins différents. Je ne suis pas un gourou non plus donc je ne me permettrai jamais de dire ce que les autres doivent faire, chacun est responsable et libre de prendre ce qui résonne et ce qui peut lui être utile, et de laisser le reste. Je ne cherche pas non plus à convaincre qui que ce soit, je ne donne pas mon opinion, ce sont des faits et mes expériences directes.

Je me souviens il y a 4 ans, qui a été une période de ma vie qui a marqué le début d'une transformation intérieure très intense et profonde, durant laquelle j'ai décidé d'arrêter de me prostituer. Je veux dire apprendre à me connaître réellement, me demander quelles sont mes valeurs, qu'est-ce qui est réellement important pour moi, et arrêter de faire semblant d'être quelqu'un que je ne suis pas pour vouloir être vu comme quelqu'un de normal, être aimé et accepté par tous. Je voulais plus que simplement passer mon temps à mettre un masque, à vivre la vie à un niveau plutôt superficiel. Je voulais apprendre, grandir, évoluer, devenir la meilleure version de moi-même, construire quelque chose de profond dans ma vie, être utile, être au service et participer à la création d'un monde meilleur à mon humble niveau. Je voulais être moi-même, authentique même si cela voulait dire différent et en dehors de la norme et j'ai décidé de commencer à m'honorer moi-même et mon âme.

Cet article a été écrit par Linda Marks, psychothérapeute centrée sur le corps que je partage car je trouve qu'il détient des clés essentielles pour notre travail intérieur et guérison en tant qu'hommes.

La déconnexion est une affection à la fois personnelle et sociale dans le monde d'aujourd'hui. Elle s'accompagne de problèmes de dépendance, de dépression et de narcissisme dans des proportions épidémiques.

À l'exception des dernières centaines ou milliers d'années d'existence humaine sur cette planète, nous avons tous vécu dans une société plus collective et tribale. Dans une telle société, à l'instar de l'auteur Jean Liedloff décrit dans le Concept du Continuum, les bébés naissent avec des attentes cellulaires de connexion et de relation avec soi-même, les autres et toute la vie.

De ce point de vue, en tant que nourrissons, nous nous sentons liés à la vie et nous nous attendons à ce que la vie et les autres dans notre vie nous reconnaissent comme des êtres humains et prennent soin de nous aux niveaux les plus élémentaires lorsque cela est nécessaire. De même, nous attendons de nos proches qu'ils nous accompagnent dans un processus de maturation menant à une autosuffisance appropriée qui peut coexister avec une interdépendance appropriée. Nous mettons tellement la priorité sur les longues heures de travail et sur l'accomplissement de tant de choses que nous vivons dans une culture toujours pressée et surprogrammée. Nous n'avons pas le temps de nous détendre, d'abandonner nos défenses, de nous relier profondément. Le rythme de vie d'aujourd'hui devient une autre force pour maintenir la déconnexion.

Le suicide est une des causes principales de décès chez les hommes en dessous de 50 ans, et les hommes ont tendance à avoir recours au suicide trois fois plus que les femmes.

Ce sont les chiffres sur lesquels j'étais tombé il y a un moment alors que j'étais en train de déconstruire toutes sortes de croyances qu'on nous inculque à nous les hommes. Je pouvais déjà voir à quel point il y a des choses qui nous avaient été inculquées à travers notre éducation, la culture dans laquelle nous vivons, et autres influences qui étaient toxiques pour nous.

On nous a enseigné des choses comme : il faut être fort, un vrai homme n'a peur de rien, un homme n'a aucune vulnérabilité, n'a aucune faiblesse, l'homme doit être celui qui protège tout le monde, tout ce qui relève des émotions / de la sensibilité / du coeur sont pour les femmes. Il y a aussi ces programmations que l'on peut ressentir venant de l'époque où les hommes étaient envoyés au front pour défendre leur pays et où ils devaient simplement se couper de toute émotion, de tout ressenti intérieur pour pouvoir faire ce qui leur était demandé. C'est ce que je retrouve dans l'attitude que nous avons adopté de se couper de ses émotions et ressentis. Aussi car on considère ces choses comme féminins et que c'est quelque chose que beaucoup d'hommes trouvent "inférieurs" ou comme signe de faiblesse. Ce n'est pas nécessairement notre faute, même si nous en sommes responsables, car nous avons vécu dans une culture qui nous a inculqué cela et qui nous a branché à une forme d'hypnose collective sur comment on devait se comporter pour être considéré comme "normal", pour être aimé et accepté des autres. Maintenant, il est temps de voir toute la souffrance que cela a généré pour s'en libérer.

Je me suis senti guidé à partager avec vous le texte d'une petite planche de BD que j’aime beaucoup car elle parle d'une attitude qu'on nous encourage à avoir en tant qu'hommes et qui est toxique, celle de se construire une armure de protection, de ne pas exprimer ses émotions, de ne pas accepter ses vulnérabilités ni oser demander de l'aide car ça voudrait dire que nous sommes "faibles". Puissions-nous enlever nos carapaces, nos masques, toutes les attitudes toxiques qu’on nous a inculquées et partager librement et authentiquement ce qui se passe en nous avec les autres, concernant nos vulnérabilités et nos émotions, ce qui n’est pas un signe de faiblesse. Reconnaître ce qui se passe réellement en nous et l’exprimer sont les premières étapes de la libération intérieure, et cela nous rend plus fort, plus serein et aligné. J'espère que vous y trouverez des clés utiles.