Lorsque nous sommes amenés à vivre en conflit extérieur, c’est-à-dire amené par des personnes extérieures à nous dans cette dimension, nous avons toujours deux choix qui s’offrent à nous :

💎 nous pouvons choisir de  rentrer dans le conflit et y apporter notre part de compréhension en étant parfois blessé par les allégations ou les propos de l’autre si nous avons encore quelques blessures à nettoyer ou en réagissant avec l’ego si le sujet est encore déclencheur d’émotions violentes chez soi.

           Ce qui va nous faire perdre énormément d’énergie, nous désaligner complètement, permettre aux forces malveillantes d’avoir accès à nous puisque nous nourrissons la maison de l’ego et non celle du Christ dont nous bafouons les qualités en acceptant de ne pas nous honorer en tant qu’être       divin et de ne pas rester au contrôle de notre émotionnel.

            Si, à un moment donné, un sursaut de compréhension de ce qui se joue nous apparaît, nous avons encore la possibilité pour nous-même de retourner la situation en analysant les circonstances qui ont mis en place ce conflit et décider de transformer en soi ce qui doit l’être pour tout réharmoniser et ne plus être perméable aux tentatives de désalignement.

💎 ou nous pouvons choisir de ne pas rentrer ou de sortir du conflit dans les premières minutes en comprenant que chacun a le droit d’avoir ses propres opinions, ses fonctionnements, ses pensées, tant que cela n’entrave pas la liberté de l’autre. Et choisir, si la violence transparaît dans les paroles prononcées par l’autre ou les autres,  d’exprimer clairement et fermement que l’on ne rentre pas dans la discussion ou qu’on l’arrête car elle aboutit à la séparation sans respect, que cela ne fait pas partie de nos valeurs, que les énergies derrière ces propos ne sont pas celles que nous souhaitons accepter dans notre vie et nos relations et que dès lors, par respect pour soi-même et par souhait de rester aligné aux plus hautes valeurs, nous cessons la discussion qui mène au conflit, pas contre l’autre mais pour soi.

Il est évident que tout cela ne rentre pas en ligne de compte lorsqu’une discussion saine et respectueuse est entamée entre plusieurs personnes, que chacune des partie a le droit d’exister pour qui elle est, sans jugement et sans volonté de surimposition sur l’autre de ses propres pensées, comprenant que nous ne nous définissons pas en fonction des propos de l’autre nous concernant mais bien en fonction de notre propre nature divine, souveraine et libre.

Si tout cela est encore un peu compliqué à mettre en pratique au moment-même, voici quelques petites suggestions pour nous y aider :

💎 prendre 3 profondes respirations avant de répondre

💎 réutiliser 3 fois de suite le mantra “Je suis Dieu, je suis Souverain, je suis Libre” pour   retrouver rapidement son centre dans ses propres énergies et son bouclier

💎 sortir de l’endroit où se joue le conflit le temps de se réaligner

Et par la suite, pour mieux comprendre et intégrer ces notions, nous pouvons aller lire sur le site les textes concernant : la maîtrise des relations, l’ego négatif, les quelques exercices du KA à mettre en application ainsi que les qualités de la maison du Christ.

Lorsque nous aurons compris, du plus profond de chacune de nos cellules, que seules nos blessures et notre égo au commande ouvrent l’accès à ses forces, nous ferrons tout ce qui est en notre pouvoir pour panser nos blessures et discipliner notre égo, ne permettant plus à ces forces de nous désaligner. C’est pour moi cela, incarner l’humain divin unifié rayonnant de la lumière du Christ intérieur en accord parfait avec la Création.

Puissions-nous tous faire ce chemin en Conscience.

 

Avec Tout mon Amour et mon Soutien

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − 10 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.